LOGO

Composantes

composants du logo de l'association ginna dogon

composants du logo de l’association ginna dogon

 Logo

logo de l'association ginna dogon

logo de l’association ginna dogon

SIGNIFICATION DU LOGO DE « GINNA DOGON »

L’idée de création d’une Association pour la Protection et la Promotion de la Culture Dogon est née de l’Organisation par le Ministère chargé des Sports, pills des Arts et de la Culture du 10 au 16 Mars 1990 à Bamako de la première semaine d’expressions culturelles consacrée aux dogons. L’Association regroupe aussi bien dogons que sympathisants. Elle a initié un logo caractéristique de notre culture, this imbriquant la cosmogonie, l’histoire, la religion, le mode de vie, les moyens de défense, la structuration de l’espace, etc. Ce logo se compose de sept (7) idéogrammes (cf. fiche jointe) éclairés de rayons solaires et symbolisés par l’Habitat, le Bouclier, le Sceau de Dieu ou Ama, l’Arche, l’Âme, l’Homme et les Points cardinaux.

COMMENTAIRE

Chez les dogons au commencement était l’idée, et non la matière. En effet, le ‘’Dieu-Energie’’, avec son Sceau inimitable, créa l’homme en lui procurant l’Âme. Ce principe spirituel uni au corps constitue l’être vivant. Celui-ci jouit d’une certaine autonomie par rapport à son créateur, en faisant preuve d’initiative. C’est ainsi qu’il construisit une Arche à la manière de Noé pour y conserver et sauver le règlement de l’organisation spirituelle et sociale des dogons. En outre, il s’intéresse à l’habitat c’est-à-dire à l’amélioration de son cadre de vie physique : fondation de maisons d’habitation, de greniers, de villages ; édification du toguna ; choix de la technique et des matériaux de construction. On sait que le dogon a occupé les flancs des montagnes, ciselé leurs rugosités ou escaliers tortueux, sanctifié les cavernes, couvert les plateaux et les plaines de champs agricoles.
Nous sommes cependant conscients aujourd’hui que cette culture originale, authentique, est entrain de se dissoudre progressivement dans le solvant de nombreuses agressions extérieures : les religions dites révélées, la colonisation, le développement des communications, etc. La nécessité s’impose à nous alors de la protéger en ce qu’elle a de meilleur, de l’enrichir et de la promouvoir afin de lui permettre de résister et lui frayer de nouvelles orientations. C’est dans cette perspective qu’il faut comprendre la mission de « GINNA DOGON » qui se veut protectrice et promotrice de notre culture.