Des milliers de personnes aux obsèques du professeur Ogobara Doumbo

Plusieurs milliers de personnes ont célébré ce samedi 16 juin sur le boulevard de l’Indépendance à Bamako, les obsèques nationales de l’éminent spécialiste malien du paludisme, le professeur Ogobara Doumbo. Une cérémonie d’adieu en présence notamment du chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta. Cofondateur de centre de renommée mondiale Malaria Research and Training Center et lauréat du Prix international de l’Inserm en 2013, le professeur Doumbo est mort le 9 juin, à l’âge de 63 ans, dans un hôpital de Marseille, en France.

Une tribune centrale, deux petites tentes éparpillées sur le boulevard de l’Indépendance de Bamako pour permettre à des milliers de personnes de supporter les 33° à l’ombre, et voilà sur un chariot accompagné de six militaires le cercueil recouvert du drapeau national.

La marche funèbre commence, le public se lève. Un portrait géant du professeur Ogobara Doumbo est visible. Oraisons funèbres, témoignages émouvants, de la représentante de la France par exemple, des Etats-Unis également.

Mais avant, le président malien prend la parole. Il parle de « douleur de toute une nation ». A titre posthume, le professeur est élevé à la dignité de l’ordre national du Mali.